Mardi 9 mai 2017: brainstorm citoyen post-élection
mai 1, 2017
Sabinet Choquet, responsable du Pôle Discriminations et Radicalisation
août 30, 2017

Contraventionnaliser le cannabis: une étape nécessaire dans la lutte contre les addictions en France?

Avec le projet gouvernemental de contraventionnalisation du cannabis, les fumeurs de joints n’auront plus à faire avec la justice – et ne pourront plus aller en prison. Est-ce la fin de la prohibition du cannabis? Ou un simple aménagement du cadre répressif en place depuis 1970? Parole aux citoyens! – autour notamment d’Esther Benbassa (sénatrice), Danièle Jourdain-Menninger (ex-présidente MILDECA), Aurélien Bernard (www.newsweed.fr)…

Le Jour d’Après – lobby citoyen transpartisan – vous invite à la conférence qui se tiendra le 6 juillet prochain au Square, sur le thème « Une contravention pour un joint…une réponse adaptée aux enjeux du cannabis en France? ». 

INSCRIVEZ VOUS SUR CE LIEN

Le gouvernement a annoncé que le délit de consommation de cannabis  serait soumis à partir de l’automne 2017 au régime des contraventions. Cette annonce laisse présager d’une refonte du cadre juridique encadrant la lutte contre les stupéfiants, et, de fait, de l’abandon de l’approche prohibitionniste. Alors qu’un fumeur de joint risque aujourd’hui jusqu’à une année d’emprisonnement et 3750 euros d’amende, il ne sera plus soumis qu’à une simple amende, dont la catégorisation reste à définir.

Cette évolution atteste d’un changement de perspective, tant de la part des pouvoirs publics que de l’opinion dans sa majorité sur le cannabis. Elle ouvre la voie à la normalisation du statut du cannabis dans notre pays. Elle va aussi réduire la pression exercée sur notre système policier et judiciaire, en le délestant du poids des interpellations de consommateurs (plus de 120 000 personnes étaient encore interpellées pour usage de cannabis en 2010).

Mais la contraventionnalisation va-t-elle véritablement changer la nature du marché du cannabis  – et son incidence pour les usagers? Permettra-t ‘elle d’apporter des éléments de régulation de ce marché, pour assurer un contrôle des prix et des produits, ainsi qu’un accompagnement des personnes rendues malades par l’usage excessif du cannabis? Est-elle aussi susceptible de mobiliser de nouvelles recettes financières au bénéfice de la prévention des usages addictifs, comme pourrait le permettre une taxation régulière du cannabis dans le cadre de la légalisation?

Retrouvons-nous le jeudi 6 juillet prochain pour analyser les conséquences de cette mesure, et la remettre dans la perspective des mouvements internationaux de dépénalisation/légalisation.

Avec:

Esther Benbassa, Directrice d’études à l’École pratique des hautes études (Sorbonne), Sénatrice du Val de Marne

Aurélien Bernard, Responsable du média www.newsweed.fr

Philippe Capon, Secrétaire Général, UNSA POLICE

Danièle Jourdain-Menninger, ancienne présidente de la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives (Mildeca)

Jacques Yguel, addictologue, chef de pôle hospitalier

 

 

PROGRAMME

18 :30
Le Jour d’Après, par Romain PEREZ et Julien PILLOT
Vers une nouvelle politique de lutte contre les addictions?

18:45 – 19:30 La contraventionnalisation, qu’est ce que cela change?

19:30 – 20:15 Echange avec la salle: faut-il aller plus loin que la contraventionnalisation?

20 :15 – 21 :15 autour d’un verre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *