Mehdi Allal, responsable du Pôle Vivre Ensemble
septembre 5, 2017

Julien Pillot, coordinateur du Jour d’Après

Aenean ligula nunc, accumsan quam, lobortis fringilla, massa. Maecenas pellentesque dolor.

 

Julien Pillot, coordinateur du Jour d'Après



Docteur en sciences économiques, Julien Pillot a rejoint le Groupe Xerfi en janvier 2014 en qualité de Directeur d'études économiques et stratégiques. En juillet 2015, il prend la direction scientifique de Precepta, la division de Xerfi dédiée à la prospective et à l’étude des stratégies concurrentielles des entreprises. A ce titre, il manage un bureau d’étude pour lequel il développe des outils et méthodes d’analyse originaux..


Avant Xerfi, Julien avait préparé sa thèse de doctorat « Les critères d’activation de la théorie des facilités essentielles : une analyse économique de la pratique des autorités de concurrence » au sein d’une unité de recherche mixte CNRS - Université de Nice – Sophia Antipolis (GREDEG) dont il reste chercheur associé. Il a développé une expertise en économie industrielle (en matière d’évaluation de la portée des politiques de concurrence et de la pratique décisionnelle des autorités de concurrence) et microéconomie appliquée (en matière de stratégies juridiques et stratégies d’innovation des entreprises).

Il s’intéresse en premier lieu aux marchés innovants et aux industries de réseau, physiques comme numériques. Il publie régulièrement dans des revues académiques spécialisées sur ces questions et enseigne dans plusieurs cycles de Master en économie et en gestion de l’Université Paris Saclay (Paris Sud), dont il est Professeur Associé. Il réalise également de nombreuses vidéos de synthèse stratégique, à la portée théorique et pratique, dédiées aux managers pour éclairer leur prise de décision. Enfin, il rédige régulièrement des tribunes dans la presse spécialisée et grand public.

Il collabore au laboratoire d’idées « Le Jour d’Après » depuis son lancement et en assure la coordination. Il a co-signé l’étude « Souveraineté Numérique » avec Romain Perez et à plusieurs tribunes collectives. Il jette un éclairage économique aux productions du think tank à chaque fois que nécessaire.

Pourquoi a-t-il rejoint le Jour d’Après ? Après des expériences éparses de conseil en politique et une tentative de think tank avortée en 2015, j’étais en attente d’un projet sain et utile qui se donne les moyens de réellement peser dans le débat public, en proposant des idées neuves. J’espérais contribuer à élaborer une structure agile capable participer aux débats sur les réformes structurelles nécessaires à la modernisation et l'efficacité de notre modèle social, économique et institutionnel, tout en dépassant les clivages partisans. C’est ce que j’ai trouvé dans « Le Jour d’Après ».


 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *