NOS VALEURS


 
Résolument, nous demeurons optimistes. Les difficultés du temps présent sont des défis posés à notre génération, qui a la responsabilité de les relever. Une fois ces difficultés surmontées, nous sommes convaincus de la capacité de notre pays à retrouver son énergie première et sa place dans le concert des nations. Les futures générations se souviendront des épreuves passées mais auront le regard tourné vers un avenir meilleur.

 
Ainsi, le «jour d’après» n’est pas à notre sens un jour sombre et inquiétant. C’est au contraire un jour lumineux et apaisé. Par notre engagement, par notre distanciation méthodologique, nous entendons promouvoir une vision positive et constructive des réformes. Nous considérons comme inconciliables la réflexion de long terme sur l’action publique et le sentiment de peur et d’angoisse auquel renvoient certaines lectures médiatiques de l’actualité.

Par ailleurs nous revendiquons notre indépendance à l’égard des systèmes de pensée et des partis qui les défendent. Nous nous reconnaissons comme démocrates et avons une affinité naturelle avec les partis qui incarnent cet idéal, par opposition aux partis de l’extrême. Nous souhaitons œuvrer au rassemblement des volontés réformatrices entre ces partis démocratiques. Mais nous conservons notre libre appréciation du débat public.

 
De manière plus générale, la liberté de conscience constitue à nos yeux une valeur cardinale. En conséquence, nous sommes profondément attachés à l’éducation, au développement du savoir humain ainsi qu’à la laïcité. Car nul ne doit se voir empêché de penser librement, par manque d’instruction ou par peur d’un ordre religieux.

 
De même, nous jugeons essentiel le principe d’égalité. Egalité face au droit, égalité des chances, égalité des conditions humaines entre les peuples. Les inégalités ne nous semblent nécessaires que lorsqu’elles reposent sur le seul mérite individuel. L’excès d’inégalité n’est qu’injustice. Il menace les vertus du travail, et sape les fondements de la méritocratie.

 
Enfin, nous défendons l’humanisme, c’est-à-dire la reconnaissance du caractère sacré des droits humains. La réalisation des droits essentiels de chacun, quelle que soit sa condition et son origine, doit constituer la priorité de tout gouvernement et toute organisation économique. C’est à l’aune des droits humains que se mesure le progrès, et que se comprend la responsabilité de celles et ceux qui décident pour le plus grand nombre. La fraternité, et le droit à la solidarité et à l’empathie, font partie des valeurs humanistes essentielles à nos yeux.