PARTICIPATION CITOYENNE ET DEMOCRATIE


 
Formuler des propositions de réformes économiques ou sociales est un exercice utile, susceptible de faire avancer le débat public. Mais cela ne peut suffire dans un contexte marqué par d’importants blocages politiques.
Des instutions légitimes et efficaces auraient du nous permettre de surmonter les crises en adaptant la régulation économique et sociale. Ce n’est plus le cas depuis plusieurs décennies. La résolution des blocages démocratiques fait donc partie intégrante de la réflexion sur ces réformes structurelles.

 
C’est dans ce cadre que nous souhaitons interroger la crise de nos institutions et de la participation citoyenne, en abordant notamment :

 

 
L’avenir de la construction européenne est aussi un sujet essentiel pour le renouveau démocratique. Il porte en lui les germes d’une nouvelle ère politique tournée vers le partage et l’accomplissement du grand marché européen, ou au contraire sur le repli national. Rétablir la confiance dans l’Europe, et imaginer les moyens de faire avancer le projet communautaire, est aussi une manière de restaurer la confiance dans l’action publique, et partant ouvrir la porte aux réformes structurelles.